Une diversification alimentaire réussie

Entre 4 et 6 mois, vous allez commencer la diversification alimentaire. Comment faire ? Quels aliments introduire, dans quel ordre et dans quelle quantité ? On répond à toutes vos questions.

Les règles d’or de la diversification alimentaire

Démarrer au bon moment

Il faut effectivement attendre que votre enfant ait atteint un stade de développement musculaire suffisant, en général entre 4 et 6 mois. Le médecin de votre enfant vous accompagnera pas à pas pour suivre ce moment important.

Procéder par étapes

Pour repérer toute allergie éventuelle, il est recommandé d’introduire un aliment après l’autre. Si Bébé a des petits boutons ou d’autres réactions, vous saurez ainsi rapidement quel aliment en est la cause.

Conserver le lait

Le lait est indispensable pour le bon développement de l’enfant. Vous devez continuer de lui en donner même lorsque vous commencez la diversification alimentaire. Le lait maternel ou lait deuxième âge reste la base de son alimentation à raison de 500 ml par jour.
Vers le septième mois, vous pourrez introduire des laitages infantiles, trois cuillères à café.
Au huitième mois, donnez à votre enfant une portion entière de yaourt ou de petit-suisse par exemple.

Ne pas s’arrêter à un refus

Votre enfant peut refuser de goûter un aliment. Dans ce cas, ne le forcez pas à le manger. Vous lui proposerez de nouveau lors d’un prochain repas. Chaque enfant a son rythme propre.

Les étapes de la diversification alimentaire

Les céréales

Jusqu’à huit mois, ajoutez une cuillère à soupe, soit 5g, de céréales infantiles sans gluten dans le biberon de lait.
À huit mois, vous pourrez donner 10g à 15g de céréales infantiles.
Il s’agit de préférence de céréales complètes qui sont riches en fer. Parmi les céréales, vous pourrez proposer des croûtes de pain complet, également riche en fer, de la semoule ou du tapioca qui viendront épaissir les soupes, mais aussi des biscuits infantiles.

Les légumes

Introduisez un légume après l’autre mixé dans le biberon de lait ou sous forme de purée donnée à la cuillère.
Commencez par une cuillère puis augmentez jusqu’à 130g. Avec ce nouvel aliment, vous pourrez réduire la quantité de lait de 210ml à 150ml.
Introduite en premier, la pomme de terre servira de base pour réaliser les purées. Vous pourrez ensuite proposer à votre enfant des carottes, du brocolis, des courgettes, des haricots verts, de la patate douce, etc. Attendez pour introduire les légumes riches en fibres et dont le goût est plus prononcé, comme le fenouil, l’oignon, le poivron ou l’aubergine.

Les fruits

Vous pourrez commencer l’introduction des fruits une quinzaine de jours après celle des légumes.
-Comment les introduire ?
Jusqu’à huit mois, proposez à votre enfant des fruits cuits en compote.
Après huit mois, vous pourrez introduire de la banane écrasée, de la pomme râpée ou encore de la fraise mixée.
-Quelle quantité donner ?
Pour le début, 3 cuillères à café au déjeuner permettent à votre enfant de découvrir le goût et vous permettent de détecter une éventuelle allergie. Augmentez petit à petit les quantités pour arriver à 5 cuillères à soupe à la fin du mois.

L’œuf, la viande et le poisson

Après les légumes et les fruits, vers 7 mois, c’est au tour de la viande et du poisson.
-Comment les introduire ?
Au moment du déjeuner, 10g de viande ou de poisson seront suffisants.
-Quels aliments choisir ?
Du veau, du poulet, du lapin ou encore du jambon cuit, mais aussi du colin, de la sole ou du merlan.
-Comment les préparer ?
La cuisson en papillote est idéale car elle ne nécessite pas de matière grasse. Sinon, cuisez la viande ou le poisson avec très peu de matière grasse.
Une fois cuit, le poisson ou la viande sont introduits sous forme de purée, mélangés ou non aux légumes.
-Que faire avec l’œuf ?
Il faudra le cuire et l’écraser pour qu’il soit bien digéré par votre enfant. Une ou deux fois par semaine, vous pourrez lui proposer un quart d’œuf dur.

La diversification alimentaire est une étape clé dans la vie de votre enfant. Il découvre de nouvelles saveurs et de nouvelles textures. Ces nouveaux aliments sont indispensables pour son développement et lui apportent les nutriments dont son corps a besoin. Vous pourrez l’installer à table à côté de vous : il sera ravi de manger avec vous et souhaitera rapidement passer des repas liquides aux repas en morceaux, comme ses parents. Le repas est un moment important dans la vie, votre enfant le découvre grâce à une introduction progressive des différents aliments.

Articles associés