Les pathologies ORL chez le bébé

On ne le sait pas toujours, mais l'abréviation ORL signifie oto-rhino-laryngologie. Les pathologies ORL sont donc les maladies des oreilles, nez, gorge et larynx, c'est-à-dire des voies aériennes supérieures. Elles sont très fréquentes chez les bébés.

Qu’est-ce qu’une maladie ORL ?

Comme son nom l’indique, une maladie ORL est une maladie causée par un virus ou une bactérie qui déclenche des symptômes au niveau des oreilles, du nez, de la gorge ou du larynx. Souvent toutes ces zones sont d’ailleurs touchées.

Ce sont le plus souvent des maladies bénignes chez le bébé. Ces maladies chez le bébé sont les mêmes que chez l’adulte. La seule différence est qu’elles sont beaucoup plus fréquentes dans les premiers mois et années de la vie.

Pourquoi sont-elles fréquentes chez les bébés ?

Le système immunitaire est l’ensemble des constituants du corps humain qui nous protègent des virus et bactéries. Le bébé en est bien sûr doté, mais comme ses autres systèmes (musculaires, neurologiques, etc.), il est relativement immature à la naissance. C’est au contact des nombreux microbes rencontrés dans l’environnement de bébé qu’il va maturer petit à petit. Il sera à partir d’environ 6 ans beaucoup plus efficace – et l’enfant sera donc bien moins souvent malade passées les premières années de l’enfance.

Les microbes entrent généralement par le nez ; on dit que c’est la principale porte d’entrée des microbes. Ils se déposent sur la muqueuse nasale, ce qui déclenche des sécrétions. Les bébés respirent principalement par la bouche. Ces sécrétions stagnent donc d’autant plus et peuvent s’infecter plus facilement. Ce sont elles qui déclenchent les autres symptômes souvent présents dans les maladies ORL (nez qui coule, éternuements, fièvre ou fébricule, toux).

D’autre part, les bébés ne sont pas capables de se moucher. L’évacuation des sécrétions est donc d’autant plus difficile. Un enfant ne sait se moucher effectivement qu’à partir de la troisième année, avec l’aide importante d’un adulte.

Sont-elles graves ?

Il s’agit dans la grande majorité des cas de maladies bénignes. Elles sont cependant difficiles à prévenir. Plus l’enfant est exposé à un environnement avec de nombreuses personnes, plus il a de chance de les contracter. Cela est d’autant plus vrai qu’il est au contact d’enfants passant leur journée en collectivité (crèche, école).

Ces maladies sont plus fréquentes l’hiver, car les personnes vivent plus en collectivités et enfermées l’hiver (dans les transports en commun notamment). Cependant elles ne sont pas plus graves quand elles surviennent l’hiver.

Il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter quand une maladie ORL survient.

Doit-on toujours emmener bébé chez le médecin ?

C’est une question délicate. Les premières semaines de bébé, il est bien sûr recommandé d’emmener bébé chez le médecin pour tout symptôme de type nez qui coule. Sa température doit être surveillée et en cas de fièvre, mieux vaut consulter au plus vite un médecin.

Une fois ces premières semaines passées, il n’est pas indispensable d’emmener bébé chez le médecin dès que le nez coule. Il est possible d’attendre quelques jours. Le plus souvent, les symptômes régressent sans aucun traitement autre que le lavage du nez, en quelques jours, maximum une semaine.

Il est cependant indispensable de consulter un médecin si les symptômes persistent une semaine, où s’ils s’aggravent sur plus de 2 ou 3 jours. En cas de doute, il est bien sûr toujours préférable de consulter un médecin.

Comment traiter ?

Il est très rare que les pathologies ORL nécessitent un traitement médicamenteux. Tout au plus du paracétamol contre la fièvre et les douleurs, le plus souvent. Rarement, des antibiotiques sont prescrits. Cela ne devrait avoir lieu qu’en cas de sur-infection (persistance de sécrétions sales durant plus d’une semaine et/ou atteinte des sinus).

Durant les années 80/90, le recours aux antibiotiques était très fréquent, pour ne pas dire systématique. On s’est rendu compte que cela était contre-productif : le corps devient résistant aux antibiotiques et n’est plus en mesure de combattre les nouvelles infections.

Un lavage du nez de bébé peut être nécessaire. Si la respiration de bébé est inhabituellement bruyante, un mouchage de nez au sérum physiologique est recommandé. Il peut être fait avec une pipette, ou un mouche-bébé. Dans tous les cas, mieux vaut demander à un professionnel de santé (médecin, pharmacien, kiné ou infirmière de puéricultrice) comment effecteur le geste de manière efficace. Il est à répéter plusieurs fois par 24 heures, dès que le nez est de nouveau encombré.

Articles associés