Les besoins nutritionnels de 4 à 6 mois

C’est une période importante dans le développement de l’enfant. Il s’agit du début de la diversification alimentaire. Fini le lait tout seul, place à la découverte de nouvelles saveurs et de nouvelles textures. Mais comment faire pour vous assurer que votre enfant reçoive tous les nutriments nécessaires à sa croissance ? On vous propose un tour d’horizon complet des besoins nutritionnels de l’enfant de 4 à 6 mois.

Le début de la diversification alimentaire

À quel âge démarrer la diversification ?

Il est recommandé de démarrer la diversification alimentaire entre 4 et 6 mois. Avant 4 mois, le lait doit constituer l’essentiel de l’alimentation de l’enfant. Mais à partir de 4 mois, vous pouvez commencer l’introduction de nouveaux aliments. Nous vous proposons le tableau de la diversification alimentaire :
PNNS

303-tableau1-1381830112
Pourquoi diversifier l’alimentation ?

Le lait, maternel ou infantile, ne contient plus l’ensemble des nutriments nécessaires à la croissance de l’enfant. Par exemple, à 6 mois, par rapport à un adulte, l’enfant a besoin de cinq fois plus de calcium, de sept fois plus de fer ou encore de quatre fois plus de vitamine C. Le lait restera un élément de base dans l’alimentation mais il sera complété par d’autres aliments dont les apports nutritionnels sont complémentaires à ceux du lait.

L’importance de l’eau

De 0 à 6 mois, il est conseillé d’utiliser une eau minérale. L’eau du robinet peut également convenir mais il est habituel d’attendre que l’enfant grandisse pour lui en proposer. En revanche, il faut choisir une eau pure et bannir les boissons sucrées.
Avec l’allaitement maternel ou avec le biberon, l’eau reste indispensable pour l’enfant. En effet, le nourrisson a des besoins en eau qui sont plus importants que ceux de ses parents. Le risque de déshydratation est réel. C’est pour cela qu’il faut veiller à proposer de l’eau au Bébé pendant les repas mais aussi tout au long de la journée.

Les besoins en vitamines

L’adulte a besoin de vitamines. Le nourrisson a non seulement besoin de vitamines, mais il en a besoin en plus grande quantité qu’un adulte.
Toutes les vitamines se trouvent dans une alimentation équilibrée et variée. Proposer des aliments sains et variés fournit au corps toutes les vitamines dont il a besoin. Il suffit d’éviter les repas de type restauration rapide ou les sodas et de privilégier des fruits et des légumes de saison. Vous aurez ainsi la garantie que votre enfant recevra les vitamines nécessaires à sa croissance.
Une exception est à noter pour la vitamine D. Comme elle ne se trouve pas dans la nourriture, il faudra la donner sous forme de complément.

Le calcium pour les os

C’est un élément nécessaire pour les os. On le retrouve dans le lait maternel, les laits infantiles et aussi dans les produits laitiers lorsque vous commencez la diversification alimentaire. Afin que le calcium se fixe sur les os, il doit être associé à la vitamine D.
Le médecin pourra vous orienter et vous assurer d’un apport en calcium suffisant pour votre enfant.

Le fer pour les défenses immunitaires

Pour fabriquer les globules rouges, pour le bon fonctionnement des défenses immunitaires et du cerveau, votre enfant aura des besoins en fer importants. Le fer est un oligo-élément incontournable pour la croissance de l’enfant. Le fer est présent dans :

  • Le lait maternel.
  • Les laits infantiles.
  • Les laits de croissance.
  • Les céréales infantiles.
  • Les œufs.
  • Certains légumes verts.
  • La viande.

Les aliments de la diversification alimentaire

Les lipides.

Contrairement aux idées reçues, les lipides, ou matières grasses, sont nécessaires pour le bon développement de l’enfant, et plus précisément pour la construction des membranes des cellules et du système nerveux. Les poissons gras et les huiles végétales fournissent à l’enfant les omégas 6, les omégas 3 et les AGPI-LC dont il a besoin.

Les glucides.

Il existe des glucides complexes, les sucres lents, et des glucides simples. Ils sont eux aussi nécessaires à la croissance de l’organismede l’enfant et au bon fonctionnement des muscles et du cerveau.

Les protéines.

Les protéines permettent la construction des cellules de l’organisme. Consommées en trop grande quantité, elles peuvent être la cause d’obésité ou de problèmes rénaux. Consommées en trop faible quantité, elles entraînent un retard de croissance. Il existe des protéines d’origine végétale et des protéines d’origine animale.

La diversification alimentaire se met en place afin de permettre à l’enfant de poursuivre sa croissance. L’introduction de nouveaux aliments correspond à des besoins nutritionnels différents.

Articles associés