L’angoisse du 8ème mois

Quelques mois après sa naissance, vous remarquez un changement dans l’attitude de votre enfant. Son visage ne laisse plus paraître ses larges sourires lorsqu’une personne s’approche de lui. Vous avez même l’impression qu’il sourit volontairement à certaines personnes tandis que la vision d’autres personnes le fait pleurer à chaudes larmes. Votre Bébé vit l’angoisse du 8ème mois. À quoi cela correspond-il ? Comment réagir ? On vous dit tout dans ce guide sur l'angoisse du 8ème mois.

Le développement normal de Bébé

Avant les huit mois de Bébé

Jusqu’à ses huit mois, Bébé pense que la personne qui prend soin de lui fait partie de lui. C’est ainsi que son Papa et sa Maman qui le nourrissent et le lavent font partie de lui. Jusqu’à huit mois, Bébé ne fait pas de différence : vous et lui êtes la même personne.

Les changements de perception à huit mois

Mais tout à coup, à huit mois, Bébé va vivre un bouleversement. Il va prendre conscience de la réalité des choses dans votre relation. Il réalise que ses parents et lui ne sont pas la même personne. Pire, Bébé pense que vous n’existez plus quand vous sortez de son champ de vision. C’est la raison pour laquelle lorsque vous partez, vous assistez à des pleurs ou des scènes d’angoisse. On parle de l’angoisse du huitième mois. Ce processus est impressionnant mais tout à fait normal dans le développement de votre enfant.

La relation aux autres

Depuis sa naissance, vous avez remarqué les grands sourires qu’adresse votre enfant aux personnes qui l’entourent. Mais ces sourires ont tendance à changer. À cinq mois, Bébé est capable de reconnaître les visages. Il fait donc la différence entre un visage familier et un visage étranger. Bébé aura donc tendance à sourire à des visages familiers et à être méfiant face à des visages étrangers.
Ce changement s’opère aux alentours du huitième mois. L’angoisse du huitième mois est donc accentuée par cette nouvelle prise de conscience.

Nos conseils pour aider votre enfant

Cette période peut être très angoissante pour votre enfant, mais elle passera. Elle fait partie de son développement normal. Cependant, vous pouvez aider votre enfant à surmonter l’angoisse du huitième mois plus facilement.

Dialoguer

Votre voix et votre visage rassurent votre enfant. Depuis sa naissance, il est habitué à vous, à vos bons soins. Alors qu’il réalise que vous et lui n’êtes pas la même personne, continuez à le rassurer avec votre voix. Vous pourrez ainsi expliquer à votre enfant les raisons pour lesquelles vous devez le confier à une autre personne. Dites-lui que vous avez confiance en elle et que, bien sûr, vous allez revenir. Votre enfant pleurera peut-être à chaudes larmes en vous voyant partir, mais il s’habituera à ce petit rituel : les explications, les pleurs, le départ et surtout le retour. Il est pour cela essentiel de dire au revoir à votre enfant et de ne pas vous en aller pendant sa sieste par exemple. À son réveil, il pourrait ressentir un véritable sentiment d’abandon.

Rester calme et serein

Bébé ressent vos sentiments et vos propres angoisses. Si vous êtes nerveux ou stressé au moment de la séparation, votre enfant le ressentira aussitôt. Pour l’aider à surmonter cette angoisse du huitième mois, gardez votre calme lorsque vient le moment de le quitter. Il ressentira alors cette énergie positive et l’utilisera pour s’apaiser lui-même. Vous n’avez pas à culpabiliser et ses pleurs ne doivent pas rendre la séparation encore plus compliquée. Votre Bébé pleure lorsque vous partez, mais rassurez-vous : ces pleurs ne durent pas tout le long de votre absence, même s’ils se répètent chaque jour.

Ne pas brusquer Bébé

Ce n’est pas évident pour votre enfant de réaliser que d’autres personnes que vous vont s’occuper de lui. Pour vivre cette étape importante dans son développement, Bébé a besoin de s’adapter, de se rassurer. Vous pourrez alors procéder par étapes et laisser à votre enfant le temps de s’habituer aux nouveaux visages. Si vous changez de mode de garde, vous commencerez par laisser votre enfant seul quelques heures, pour que votre enfant comprenne que, chaque fois, vous revenez.

Le rôle du doudou

Lorsque vous partez, assurez-vous de laisser à votre enfant son doudou préféré. Le doudou est une aide précieuse pour votre enfant. Il y retrouve des odeurs, une forme et une texture familières. Même si votre enfant pleure et crie lorsque vous partez, vous verrez que son doudou le rassurera et calmera son angoisse.

Tous les enfants ne vivent pas cette période de l’angoisse du huitième mois avec la même intensité. Cela dépend de leurs caractères et de leur façon de vivre. Que ce soit visible ou non, que cela dure quelques jours ou quelques mois, le huitième mois est un passage important dans le développement de votre enfant. Votre enfant découvre que vous n’êtes pas lui et que vous ne pouvez pas être tout le temps auprès de lui. Grâce à votre attitude positive et calme, votre enfant comprendra naturellement que cette séparation est nécessaire et temporaire.