Développement psychomoteur : 3 à 6 mois

Finis les mouvements réflexes ! Durant cette période, la motricité globale de bébé s'envole. Il va enfin faire de vrais mouvements volontaires qui vont lui donner la capacité de changer seul de position. Au niveau de la communication, les choses s'accélèrent aussi.

Les premières syllabes

Jusqu’à présent, bébé pleurait, restait silencieux, grognait, ou très occasionnellement disait “aheu”. À partir de 5 mois environ, il va prononcer ses premières syllabes. Généralement, il s’agit de “ma”, “da”, “ta” ou “pa” pour les bébés à qui on parle le plus souvent en français. Ils ne les doublent pas encore, c’est-à-dire qu’ils ne disent généralement pas “dada”.

Les premiers retournements

Au cours du troisième mois, bébé a acquis un bon tonus de la tête et du tronc. Il s’intéresse également plus à son environnement. Il est plus conscient des objets qui l’entourent, et il comprend progressivement qu’il peut avoir une action sur eux. Il prend aussi conscience qu’il peut mouvoir certaines parties de son corps.

Toutes ces nouvelles acquisitions cognitives vont lui permettre d’essayer au cours de ces 3 mois de se retourner du dos vers le ventre. En voulant essayer d’attraper ou regarder quelque chose, il va progressivement se mettre sur le côté. Puis il passera du dos au ventre. Cela peut prendre plusieurs semaines.

Le passage du ventre au dos mettre en général plus longtemps. C’est pour cela qu’il est recommandé de continuer à coucher bébé sur le dos pour prévenir le risque de mort subite du nourrisson. En effet, il n’est en général pas encore en mesure de passer seul du ventre vers le dos.

Si vous souhaitez encourager bébé dans ces premiers retournements, vous pouvez disposer son environnement de telle sorte à ce qu’il ait envie de se tourner sur le côté pour attraper ou voir quelque chose.

La préhension volontaire

Auparavant, bébé gardait quelque chose qu’on lui mettait en main plus ou moins longtemps. Cela n’était cependant pas une action volontaire, mais purement réflexe. À partir du quatrième mois, la saisie d’objets va être plus volontaire.

Il aura d’abord du mal à aller chercher ce qu’il veut car ses amplitudes de mouvement sont limitées. De plus, ses gestes sont grossiers, il vise mal. Mais il pourra contrôler la chute d’un objet de sa main ou non, et saisir quelque chose qu’on lui tend et dont la prise en main est facile.

Vous pouvez donc à cet âge lui proposer des jouets faciles à attraper. Il n’est pas du tout nécessaire d’investir dans du matériel de puériculture spécifique. Vous pouvez tout simplement lui mettre à disposition des objets du quotidien non dangereux et propres. Par exemple, une cuillère en bois ou un petit coussin.

Les rires aux éclats

Au cours des trois premiers mois, les sourires de bébé nous avaient déjà ravis. Durant ces 3 mois supplémentaires, bébé va même éclater de rire de manière sonore. Vous trouverez rapidement ce qui fait rire bébé aux éclats. Ce sont en général des situations inattendues, par exemple quand vous vous cachez, ré-apparaissez d’un coup derrière un meuble, puis ré-disparaissez.

Bébé aime beaucoup à cet âge se regarder dans une glace. Cela déclenche souvent des sourires voire des rires aux éclats.

Chaque enfant évolue à son rythme

Plus bébé grandit, et plus des acquisitions se font. Il est alors tentant de comparer les acquisitions de son propre enfant à celles des autres enfants du même âge. Et on s’inquiète très vite si le nôtre n’a pas encore acquis certaines aptitudes.

Il faut toujours garder en tête qu’il y a de grandes différences en termes de rapidité d’acquisition entre les enfants. Il peut y avoir jusqu’à 10 mois de décalage par exemple pour l’acquisition de la marche entre deux enfants dont aucun n’est deux ne souffre pourtant d’handicap ou de don particulier.

Si votre enfant ne se retourne pas encore à 6 mois, cela n’est pas inquiétant. Si vous avez tout de même des doutes, n’hésitez pas à en parler à un professionnel de santé qui saura vous rassurer sur le bon développement de votre enfant.

Assurer sa sécurité

Bébé acquiert plus de motricité durant cette période. Il faudra donc redoubler de vigilance pour prévenir tout risque de chute. Il n’est par exemple plus possible de coucher bébé sur un canapé si vous ne restez pas à côté.

Articles associés