Conseils : les premiers jours

Les premiers jours de la vie de parent(s) sont un peu angoissants. Surtout lorsque l’on sort de la maternité, là où tout était facile, là où nous avions de l’aide et des conseils pour la moindre chose concernant Bébé. On se retrouve ensuite seul(s) à la maison, face à ce tout-petit que l’on découvre avec émerveillement. Mais avec parfois quelques petites appréhension.

Comment bien faire les premiers jours ? Voici nos conseils.

Une aide précieuse : le pédiatre

Votre tout-petit a au total 20 visites obligatoires à faire avec un pédiatre (ou votre médecin traitant si vous préférez) afin de surveiller sa bonne santé, sa croissance, ses vaccins. Ce sont donc 20 occasions pour vous de poser toutes les questions que vous souhaitez au professionnel de la santé qui suit votre enfant. N’hésitez surtout pas à noter ces questions pêle-mêle sur un carnet entre deux rendez-vous. Et dîtes-vous bien qu’aucune question n’est stupide ni superflue.

Surveillez bien la liste des vaccins obligatoires, afin de ne pas en oublier.

Notez son poids

Parmi les premiers conseils que nous vous donnons, pensez à noter le poids de votre bébé régulièrement. Attention, ce geste ne doit cependant pas être source d’angoisse pour le jeune parent que vous êtes. Il est inutile de vous inquiéter devant les chiffres que vous montre la balance, avant que votre pédiatre n’ait vu votre enfant. Ce seront pour lui des indications précieuses quant à son évolution. Il vous dira quand arrêter de noter le poids de Bébé. Si vous n’avez pas de balance, ce n’est pas grave. Il vous est cependant conseillé de faire peser votre enfant par un professionnel (les PMI le font également) entre son 8ème et son 15ème jour.

Surveillez son teint

La jaunisse, également appelée « ictère », est une réalité et peut atteindre de nombreux enfants. Elle n’est pas une maladie grave, mais elle est très courante chez le nouveau-né. C’est un trouble bénin qui disparait, en principe, en quelques jours seulement. En moyenne, au 10ème jour de l’enfant elle n’existe plus. Cependant, il peut arriver qu’elle persiste un peu. Dans ce cas, surveillez bien le teint de Bébé et, s’il reste un peu jaune au-delà de 15 jours, consultez votre spécialiste de la santé. Des traitements existent pour parer à la jaunisse.

Une aide tout aussi précieuse que le pédiatre : votre instinct

Vous êtes peut-être un ou des jeune(s) parent(s) mais vous devez vous faire confiance. Au fil des jours, vous allez comprendre les différents pleurs de votre enfant. Qu’il soit fatigué, affamé, la couche sale, vous ferez rapidement la différence. Et vos gestes deviendront des plus naturels.
Vous constaterez facilement si ses selles sont décolorées, ou grises, si Bébé a des pleurs inhabituels, ou qui persistent un peu plus que d’ordinaire. Vous vous rendrez compte de tout comportement différent, et pourrez ainsi consulter en cas de besoin.

Des conseils médicaux

Plusieurs symptômes peuvent survenir dans les premiers jours, les premières semaines de la vie d’un nourrisson. Il ne faut pas hésiter à prendre un rendez-vous avec votre médecin en cas de :

  • Diarrhée (attention à la déshydratation)
  • Fièvre (une fièvre commence à 38°)
  • Vomissements
  • Toux persistante
  • Difficultés respiratoires
  • Régurgitations inhabituelles ou nombreuses
    Et ce, même s’il fait très chaud, voire une météo caniculaire. Car ces symptômes peuvent ne pas être liés à la chaleur, et cacher de petits soucis médicaux à faire soigner le plus tôt possible.

Des conseils de gestes quotidiens

Couchez votre enfant sur le dos. Jamais sur le côté ou le ventre. Ceci, afin d’éviter ce que l’on appelle communément « la mort subite du nourrisson » (vous pouvez consulter nos autres conseils précieux au sujet de ce phénomène encore présent et qui inquiète beaucoup les jeunes parents). N’hésitez pas à investir dans un babyphone pour bien entendre votre enfant pendant qu’il dort.

Essayez autant que possible de laisser une température d’environ 18° dans sa chambre, avec un taux d’humidité suffisant pour qu’il respire bien. Une astuce consiste à étendre du linge dans la chambre, afin de conserver le taux d’humidité idéal.

Pensez aussi à l’entourer de matériel aux normes, sécurisant, de l’habiller d’une turbulette pour dormir, et non de draps et couvertures, et de ne pas laisser de grosses peluches ni de coussins ou oreillers dans son berceau (il existerait un risque d’étouffement).

Articles associés