Comment accompagner ses premiers pas

Étape incontournable des deux premières années de bébé, la marche est souvent l'acquisition dont les parents sont les plus fiers. Voilà tout ce qu'il peut être utile de connaître sur l'acquisition de la marche chez notre tant aimé bambin.

Quelles sont les étapes à franchir avant la marche ?

Les premières semaines, les mouvements de bébé ne sont pas volontaires. Au fil des mois, il arrivera d’abord volontairement à se retourner sur le ventre puis sur le dos, à s’asseoir, à ramper ou à se mettre à quatre pattes, à se mettre debout en se tenant, sans se tenir, puis enfin à marcher ! Bien sûr ces étapes n’ont pas forcément lieu dans cet ordre, et cela n’a rien d’inquiétant. Ce qui compte, c’est simplement que bébé au fil des mois acquiert de nouvelles capacités motrices.

Une fois les premiers pas sans se tenir réalisés, bébé mettra un certain temps à acquérir une marche sûre sur plusieurs dizaines de mètres. Pour certains, cela prend quelques heures ; pour d’autres, plusieurs mois ! Il n’y a pas lieu de s’inquiéter si pendant plusieurs semaines bébé tombe tous les 3 ou 4 mètres : il apprend !

À quel âge bébé fait ses premiers pas ?

La fourchette est de 9 à 18 mois, avec de grandes variabilités selon les enfants. La moyenne, comme tout le monde le sait, est d’environ 12 mois. Il n’y a cependant absolument rien d’inquiétant au fait qu’un bébé ne marche qu’à 18 mois, voire même quelques mois de plus. Si cela ne s’accompagne pas d’autres troubles, il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

Un bébé qui marche tôt ne signifie pas forcément qu’il sera doté de capacités motrices supérieures plus grand. De manière similaire, un bébé qui marche tard ne sera pas forcément moins dégourdit qu’un autre lorsqu’il sera enfant.

Comment aider bébé dans ses premiers pas ?

Il est compréhensible que certains parents se questionnent sur comment aider bébé. Voilà les 3 points clés.

Assurer sa sécurité

La sécurité est primordiale lors de l’apprentissage de la marche. Veillez à ne pas laisser d’éléments dangereux à sa hauteur : coins de meubles tranchants, objets pouvant être mis à la bouche.

Encourager

Pas besoin de mettre à disposition de bébé du matériel sophistiqué pour accélérer son apprentissage de la marche. Les trotteurs ou les éléments à pousser ne sont vraiment pas indispensables. En revanche, bébé appréciera d’être encouragé. N’hésitez pas à saluer toute initiative de sa part : la première fois qu’il se met debout, la première fois qu’il se déplace en se tenant… et même toutes les autres fois ! Votre enfant sera rassuré et comblé par le son enthousiaste de votre voix et cela l’incitera à recommencer.

Laisser faire

Le conseil le plus important bien que le plus simple à mettre en place et sans doute celui-ci : faites-confiance à votre bébé. Seul, sans aucune aide matérielle ou humaine, il saura marcher. Il n’y a pas besoin de lui montrer comment faire en guidant ses mains ou ses pieds. Il n’y a pas besoin de créer des situations pour l’inciter à marcher. Pas besoin non plus d’investir dans des chaussures sophistiquées. Laissez-le découvrir son environnement, chuter en sécurité autant de fois que nécessaire – et les chutes seront nombreuses ! C’est en tombant que bébé apprend à mieux gérer son centre de gravité, ses réflexes, son équilibre.

Que faire si bébé ne marche toujours pas à plus de 18 mois ?

Bien qu’une grande partie des bébés marche autour de 12 à 13 mois, de nombreux bébé marchent également beaucoup plus tard. Cela n’est en aucun cas un signe d’handicap ou de problèmes moteurs futurs si aucun autre symptôme n’est associé. On parle parfois de retard de développement moteur lorsqu’un bébé ne marche pas à 18 mois passés. Cependant, plusieurs enfants marcheront après 18 mois sans avoir aucune conséquence néfaste derrière. La seule conséquence peut-être embêtante et que les parents devront plus longtemps porter bébé !

Si votre bébé ne marche pas à 18 mois, il peut bien sûr être opportun d’en discuter avec le médecin ou pédiatre qui le suit depuis sa naissance. Peut-être celui-ci vous proposera de réaliser quelques tests, ou observera plus en détail ses différentes capacités. S’il ne fait rien de particulier, il n’y a pas de raison de s’inquiéter ; il faut juste s’armer de patience !

Articles associés