Allaitement – Quand allaiter fait mal

On ne le redira jamais assez : un allaitement ne doit pas être douloureux. Ponctuellement cependant, des douleurs peuvent survenir. Elles partent généralement en quelques heures, au maximum en quelques jours. Il suffit pour cela de suivre les conseils ci-dessous.

Seins durs, tendus et douloureux

Dès la montée de lait au cours des premiers jours après l’accouchement, la plupart des mamans font l’expérience d’un engorgement. C’est le phénomène résultant de l’accumulation rapide de sang dans les aréoles des seins. Il permet de transformer le colostrum dès premiers jours en lait.

C’est un phénomène indispensable mais néanmoins souvent douloureux. La peau des seins est tendue, ces derniers sont lourds, durs, parfois douloureux. Plusieurs choses peuvent être mises en place pour pallier les douleurs durant la montée de lait mais aussi durant d’autres moments d’engorgement possibles, par exemple quand bébé commence à faire ses nuits.

1. Mettre du froid sur les seins
2. Prendre une douche chaude
3. Faire beaucoup téter bébé sur le sein douloureux
4. Comprimer les zones de sein douloureuses lors des tétées
5. Prendre des médicaments antalgiques

Mamelons douloureux

Les douleurs aux mamelons sont aussi fréquentes les premiers jours. Il faut différencier les véritables douleurs des sensations gênantes. En effet, particulièrement lors d’un premier allaitement, on peut mettre quelques jours à s’habituer à la sensation de succion du sein. Elle peut être un peu désagréable au commencement.

En revanche, si vous avez de réelles douleurs, pas question de vous y habituer ! Le plus souvent, les douleurs sont dues à une mauvaise prise du sein par votre bébé. Il suffit de corriger cela pour voir les douleurs partir au bout de quelques heures, au maximum quelques jours. Revoyez pour cela le guide Allaitement – prise du sein.

Mamelons abîmés

Si la prise du sein de bébé a été mauvaise durant plusieurs jours, il est possible que vos tétons soient abîmés, parfois jusqu’au sang. On parle de crevasse.

1. Appliquer du lait

En cas de crevasse, la première chose à faire est d’appliquer un peu de votre lait sur la zone lésée après chaque tétée. Le lait humain a des vertus antiseptiques et cicatrisantes. Les crèmes vendues dans le commerce ne sont pas indispensables.

2. Corriger la position de bébé

Il faut absolument revoir la façon dont bébé prend le sein en bouche. C’est cette dernière qui est responsable dans la grande majorité des cas de l’apparition des crevasses. Pour cela, reportez-vous au guide Allaitement – prise du sein.

3. Continuez à faire téter bébé

Si la douleur est supportable, continuez à faire téter bébé sur ce sein pour éviter l’engorgement. Si elle est vraiment insupportable, contentez-vous d’utiliser l’autre sein et tirer manuellement un peu de votre lait pour vous soulager. Reprenez les tétées sur le sein lésé dès que possible.

4. Consultez un professionnel de santé

Si les crevasses persistent plus de quelques jours, consultez un professionnel de santé. Ce dernier saura vous guider pour résoudre au plus vite ce souci afin que vous puissiez continuer votre allaitement sans douleur.

Douleurs au dos, épaules, poignets

Les premières semaines, l’allaitement peut aussi entrainer des douleurs musculo-squelettiques. En effet, la mère est souvent dans les mêmes positions, qui sont inhabituelles. Cela est d’autant plus vrai si votre bébé a du mal à dormir seul et à besoin de vos bras une grande partie de la journée… voire de la nuit !

Pour prévenir ces douleurs, la meilleure chose à faire est de varier les positions d’allaitement le plus possible. La pratique d’une activité physique douce quotidienne dès les premiers jours après l’accouchement est aussi recommandée. Aller marcher ne serait-ce que 20 minutes par jour est bénéfique pour votre corps comme pour le moral.

Lorsque les douleurs sont là, essayez-de varier les positions d’allaitement et de portage de bébé. Identifiez les mouvements et postures qui déclenchent des douleurs et essayer de les limiter. Par exemple, au lieu de porter bébé au bras, utilisez une écharpe ou un porte-bébé. Et si cela est douloureux, alors, promenez-le en poussette. En cas de douleurs aux poignets, là-aussi, soyez attentives aux positions douloureuses. En général elles surviennent à force de tenir la tête de bébé bien orientée vers le sein, le poignet cassé. Variez la façon dont vous tenez bébé ou changez de position d’allaitement.

Si les douleurs persistent plus de quelques jours, n’hésitez pas à vous tourner vers un professionnel de santé qui saura vous donner des conseils personnalisés.

Articles associés