Allaitement – prendre soin de ses seins

Éléments du corps humain centraux de l’allaitement, il est normal que l’on souhaite en prendre soin. Cette fiche récapitule les choses à savoir sur la poitrine durant l’allaitement. Vous verrez que l’allaitement étant quelque chose de très naturel, il n’y a rien de compliqué à mettre en place !

Pas d’excès d’hygiène

À raison, on appréhende de transmettre des microbes à ce tout petit être vivant qui vient d’arriver. Les jeunes mamans allaitantes peuvent être tentées de vouloir se laver fréquemment la poitrine pour éviter l’accumulation bactérienne à cet endroit.
Or, cela n’est pas une bonne pratique. Il ne faut pas adopter de pratique hygiéniste particulière lors de l’allaitement. Lavez-vous comme d’habitude l’ensemble du corps sans insister particulièrement sur la poitrine.
La flore bactérienne présente à la surface du corps est importante. Ce n’est pas en tétant que votre bébé risque d’attraper une maladie contagieuse. Il n’y a donc vraiment pas lieu d’adopter une conduite spécifique.
Bien sûr, le lavage des mains reste important. Ce sont elles qui transmettent le plus de microbes.

Des produits d’hygiène simples

Les industries des produits de beauté et d’hygiène regorgent d’imagination pour nous proposer sans cesse de nouvelles textures, de nouveaux parfums, etc. Nous n’avons pas encore assez de données pour connaître tous les types de substances qui sont dangereuses à long terme pour le bébé et qui peuvent se transmettre lors d’une tétée.
Par précaution, vous pouvez donc recourir aux produits d’hygiène les plus simples possibles : sans parfum, sans colorant, sans alcool.

Des soutiens-gorges adaptés

Au cours de la grossesse puis de l’allaitement, la poitrine prends en poids et volume. Vous pourrez donc trouver plus confortable de porter des soutiens-gorge et brassières adaptées, dits « d’allaitement ». Ces sous-vêtements assurent en général un maintien plus important. La plupart facilitent aussi la mise au sein du bébé puisqu’il est possible de clipser et déclipser rapidement la partie du soutien-gorge recouvrant la poitrine.
Certaines personnes pensent que le fait de porter des sous-vêtements adaptés limitera la ptose (c’est-à-dire la chute) de la poitrine une fois l’allaitement terminé. Il est difficile de trancher sur le sujet. Les modifications hormonales connues durant la grossesse et l’allaitement sont souvent à elles seules responsables des modifications esthétiques. C’est aussi le changement brutal de volume, comme lors d’engorgements, qui en est responsable. Il est donc peu probable que le port de sous-vêtement adaptés permettent d’éviter la ptose de la poitrine.

Que faire en cas de douleur ?

Au cours de l’allaitement, des douleurs peuvent ponctuellement être ressenties à différents endroits de la poitrine.

Les douleurs des tétons

Un mauvais positionnement au sein du bébé peut occasionner des douleurs au niveau des tétons. Ils peuvent parfois être gercés, voire saigner. Mettre un peu de _lait à la surface pourra accélérer la cicatrisation. Des crèmes spécifiques achetables existent également, mais le plus souvent seul du lait suffit. Ces crèmes ont des vertus cicatrisantes, mais dans tous les cas c’est d’abord la position du bébé qui est à revoir pour traiter la cause du problème entraînant les douleurs.

Les douleurs de l’ensemble de la poitrine

Ce type de douleur survient principalement durant les premières semaines après l’accouchement. Le pic de douleur a lieu généralement durant la montée de lait (voir notre fiche intitulée Allaitement : gérer la montée de lait).
Parfois, même à distance de l’accouchement, des douleurs dans l’ensemble du sein peuvent être ressenties. Les seins sont alors lourds, durs, tendus. Mettre de la glace, exprimer l’excédent de lait et prendre une douche chaude sont des moyens d’apaiser la douleur. Il ne faut pas hésiter à faire téter bébé le plus possible, en comprimant et massant la zone douloureuse.
Si les douleurs persistent plus de 48 heures, mieux vaut consulter un professionnel de santé.

Et pendant la grossesse ?

Il n’y a pas d’attention particulière à porter à vos seins durant la grossesse. Les douleurs au niveau de la poitrine sont souvent les premiers symptômes ressentis au cours de la grossesse. Là aussi, le port de sous-vêtements plus soutenant pourra sans doute vous soulager. Cela n’est cependant absolument pas une nécessité ; seul votre ressenti doit vous guider.

Et le sport ?

Il n’y a aucune contre-indication à la pratique d’activités physiques et sportives durant l’allaitement. Cela n’abîme pas particulièrement la poitrine. Peut-être ressentirez-vous le besoin de porter des brassières de sport qui soutiennent plus qu’habituellement.

Articles associés