Allaitement – les inquiétudes les plus fréquentes

Les premières semaines de la vie d'un bébé sont souvent éreintantes. On se pose de nombreuses questions sur à peu près tout et n'importe quoi. L'allaitement au sein, comme l'allaitement au biberon, est source de questionnements et inquiétudes. Voici les plus fréquentes et les moyens de les résoudre.

Mes mamelons ne conviennent pas à mon bébé

Il est extrêmement rare que des mamelons ne permettent pas une succion efficace de bébé. Même si vos mamelons et tétons ne sont pas comme dans les livres de puériculture, aucun problème ! Peut-être les trouvez-vous trop plats. Peu importe, le petit de l’être humain sait parfaitement s’adapter. Certes, durant les premières tétées, la mise au sein sera potentiellement un peu plus laborieuse ; mais cela est le cas aussi des mamans ayant des mamelons non plats.

Prenez votre temps pour la mise au sein, entourez-vous de professionnels de santé formés à l’allaitement, et tout ira bien, indépendamment de la forme de vos seins !

Je crois que je manque de lait

Au cours d’un premier allaitement, quelle maman ne s’est pas déjà dit ça au moins une fois ? Et pourtant, très peu ont finalement vécu un vrai manque de lait.

Bébé gigote sans cesse au sein

Plusieurs raisons peuvent expliquer cela. Si ses mouvements sont vraiment gênants et fréquents, consultez un professionnel de santé pour qu’il observe une tétée. La plupart du temps cependant, ces gigotements sont ponctuels.

Ils peuvent être dus au fait au contraire que bébé reçoit trop de lait d’un coup, surtout en début de tétée. Cela est facilement détectable car dans ce cas, votre lait sort sous forme de jet, même quand vous enlevez bébé du sein. Dans ce cas, faites-lui faire des pauses régulières, en le mettant par exemple sur votre épaule.

Si au contraire, bébé s’énerve car le lait ne vient pas assez vite à son goût, comprimez votre sein en même temps qu’il tète, et changez plusieurs fois de sein au cours d’une tétée. Vous saurez que cela ne va pas assez vite pour lui en observant sa déglutition : s’il avale seulement tous les 4 à 5 mouvements de succion et qu’il s’énerve, pratiquez les gestes indiqués.

Bébé pleure tout le temps pour manger

Certains bébés pleurent beaucoup, et pas seulement durant la période des “pleurs du soir”. Cela n’est pas forcément à cause de la faim. Et ce même si bébé fait des signes de succion avec sa bouche et prend le sein si on lui propose. Il peut vouloir téter non pas pour manger, mais simplement pour le plaisir de sucer. En effet la succion libère des endorphines qui apaisent et soulagent.

Un bébé qui est affamé au contraire n’a souvent plus la force de pleurer sans cesse. Si votre bébé pleure beaucoup et que le mettre au sein le soulage, faites-le si cela n’est pas désagréable pour vous. Sinon, trouvez des alternatives : portage, ballades, bain, etc.

Bébé s’endort au sein

Comme nous l’avons vu précédemment, téter sécrète des endorphines. Or, ces endorphines, en apaisant, peuvent aussi favoriser l’endormissement. C’est pour cela que bébé s’endort très souvent au sein, et c’est tout à fait normal.

Parfois, bébé peut s’endormir trop rapidement, au bout d’une ou deux minutes de tétée. Dans ce cas, vous pouvez délicatement le stimuler en lui chatouillant le dessous des pieds ou le dessus de la tête. Il reprendra une succion plus efficace s’il a encore faim. Vous pouvez aussi délicatement retirer le sein de sa bouche en glissant un doigt dans le coin de sa bouche. S’il a encore faim, il se réveillera et reprendra la tétée.

Vous saurez identifier de mieux en mieux au fil des jours si bébé a assez pris et peut s’endormir paisiblement ou non. Et même si bébé ne mange pas assez au cours d’une tétée, il compensera au cours des prises de sein suivantes, ce qui n’est pas un problème.

Bébé refuse de téter

Cela arrive très peu souvent. On parle parfois de “grève de tétée”. Il est difficile de connaître avec certitudes les causes de ces grèves. Pour faire petit à petit ré-accepter le sein à bébé, on peut suivre les conseils listés ci-dessous.

  • Proposer le sein très souvent mais ne pas insister
  • Faire couler un peu de lait pour l’appâter
  • Tester différentes positions
  • Changer d’environnement (obscurité, bruit)
  • Faire beaucoup de peau à peau
  • Tirer son lait en attendant
  • Être patient !

Articles associés